Assimilation agressive | Facing History & Ourselves
Facing History & Ourselves
Reading

Assimilation agressive

L'élément central de cette politique était un système d'écoles industrielles où l'enseignement religieux et l'enseignement des métiers allaient aider les Autochtones à s'adapter aux exigences de la société occidentale.
Last Updated:
This resource is intended for educators in Canada who are teaching in French. Cette ressource est destinée aux enseignants en Canada qui enseignent en langue Française.

At a Glance

reading copy
Reading

Language

French — CA
Also available in:
English — CA
  • Genocide

Face à la résilience de l'éducation autochtone traditionnelle au Canada, le premier ministre Sir John A. Macdonald, qui était également ministre des Affaires indiennes, a mandaté Nicholas Flood Davin, journaliste, avocat et politicien, pour aller à Washington, DC, en 1879 afin d'étudier la façon dont les États-Unis s'attaquaient au même problème. À cette époque, les États-Unis avaient développé une politique de civilisation agressive des Autochtones américaines. Cette politique, écrit l'anthropologue Derek G. Smith, « a été formulée après la guerre civile par l'administration du président Ulysses S. Grant... et a été adoptée en tant que loi par le Congrès au début de 1869 ». 1  L'élément central de cette politique était un système d'écoles industrielles où l'enseignement religieux et l'enseignement des métiers allaient aider les Autochtones à s'adapter aux exigences de la société occidentale.

  • 1Derek G. Smith, « The ‘Policy of Aggressive Civilization’ and Projects of Governance in Roman Catholic Industrial Schools for Native Peoples in Canada, 1870–95 » Anthropologica 43 (2001), 254.

Au milieu du 19e siècle, le premier ministre John A. Macdonald a mené le retrait forcé des Peuples Autochtones de leurs terres, les forçant ainsi à vivre sur des réserves. Pour Macdonald, l’objectif était non seulement de retirer les individus, mais également de les assimiler dans la culture canadienne dominante.

Credit:
Notman Studio/Library and Archives Canada/C-010144

Dans un rapport confidentiel de 1879 au gouvernement canadien, Davin conseillait au Canada de suivre ce modèle de pensionnats (les écoles industrielles et les pensionnats étaient essentiellement semblables). Son rapport est devenu le « document fondateur qui précise les modalités selon lesquelles les écoles industrielles allaient fonctionner pendant presque un siècle ». 1  Davin a décrit les plans pour la création de 13 nouveaux pensionnats, en veillant à ce que sa proposition ne soit pas trop coûteuse pour le gouvernement.

  • 1Derek G. Smith, « The ‘Policy of Aggressive Civilization’ » 254. Le rapport était intitulé Rapport sur les écoles industrielles pour les Indiens et les Sangs mêlés (1879).

You might also be interested in…

The resources I’m getting from my colleagues through Facing History have been just invaluable.
— Claudia Bautista, Santa Monica, Calif