Large crowd of citizens gathering in solidarity with refugees. Some are holding up UNHCR signs.
Séquence

Jeunesse et antisémitisme contemporain

Les élèves réfléchissent à l'antisémitisme actuel rencontré en ligne et sur les campus des universités, et ils explorent des exemples de jeunes qui s'y opposent.

Published:

Last Updated:
This resource is intended for educators in France. Cette ressource est destinée aux enseignants en France.

At a Glance

Séquence

Language

French — FR
Also available in:
English — US

Grade

Sixième–12
  • Citoyenneté et engagement

Overview

Résumé

La leçon explore l’antisémitisme au sein de la jeunesse. Elle s’inspire de recherches récentes sur le sujet, en citant deux exemples, en particulier : une étudiante qui, après avoir protesté contre l’antisémitisme à l’université de Birmingham (Royaume-Uni), s’est fait attaquer en ligne, et un jeune homme qui a décidé de lutter contre l’antisémitisme et la xénophobie en Suède.

  • Qu’est-ce que l’antisémitisme contemporain ? Comment se manifeste-t-il dans le monde d’aujourd’hui ? 
  • Quels sont certains de ses effets ? 
  • Comment certains jeunes ont-ils lutté contre l’antisémitisme, en actes ou en paroles ?  
  • Les élèves seront capables de définir l’antisémitisme. 
  • Les élèves prendront conscience de la persistance de l’antisémitisme et de la façon dont sa forme contemporaine se manifeste en ligne et au sein des universités. 
  • Les élèves seront en mesure de trouver divers moyens de jouer eux-mêmes un rôle dans la création de classes ou de communautés inclusives fondées sur le respect mutuel.

Cette séquence comprend : 

  • 5 activités
  • 4 stratégies pédagogiques
  • 1 polycopié
  • 4 textes

L’antisémitisme est une haine ancestrale qui persiste depuis des siècles. C’est aussi une forme contemporaine d’intolérance et de préjugés. Les incidents antisémites sont en hausse. Dans son rapport de mai 2016, le Community Service Trust anglais (CST) « montre que l’année dernière occupe la troisième place dans le total annuel des incidents antisémites au Royaume-Uni. Le CST a enregistré 924 incidents antisémites en 2015. » 1 L’organisation rapporte que « le premier semestre 2016 a vu les incidents antisémites augmenter de 11 pour cent par rapport à la même période en 2015. » 2   

En France, Human Rights First constate « un accroissement des incidents antisémites … mais ceux-ci ne font pas suffisamment l’objet de plaintes ou d’enquêtes. Le nombre d’actes antisémites enregistrés a plus que doublé en 2014 par rapport à l’année précédente et ils tiennent une place disproportionnée dans le nombre d’incidents motivés par des préjugés. » En outre, le nombre d’incidents qui font l’objet d’une plainte ne représente qu’une fraction du total. D’après les données d’une enquête menée en 2012 par l’Agence pour les Droits fondamentaux de l’Union européenne, « 82 pour cent des personnes interrogées ont déclaré ne pas avoir rapporté à qui que ce soit l’incident antisémite le plus sérieux dont elles ont été victimes au cours des douze derniers mois. » 3  

Dans leurs rapports, Human Rights First et d’autres individus et organisations qui traquent l’antisémitisme en France récusent les comparaisons avec les années trente. Les États européens ne se font pas les champions ni les exécutants de l’antisémitisme, par exemple. 

« Il n’empêche que l’antisémitisme représente une grave menace pour les droits de l’homme, et sa résurgence en France devrait inquiéter sérieusement le gouvernement français et ses alliés, dont les États-Unis. « La violence antisémite fait du tort non seulement à ses victimes mais aux communautés juives tout entières, car elle les empêche d’exercer leurs droits fondamentaux. Et le préjudice potentiel est plus grave encore. Si l’on n’y met le holà, l’antisémitisme mène à la persécution d’autres minorités et à une augmentation globale de la répression et de l’intolérance. Un antisémitisme accru laisse présager un délitement de la société. »  4

Izzy Lenga est étudiante dans une université anglaise. L’an dernier, elle a aperçu sur le campus des affiches proclamant « Hitler avait raison ». Elle les a photographiées et en a posté une sur Twitter avec le message suivant : « Pour qui pense que l’antisémitisme n’est pas un vrai problème, ces affiches ont été placardées sur le campus mardi. » Son tweet a suscité des réactions immédiates, avec des déclarations antisémites et des menaces du genre : « Encore un aimant à fourneaux qui pleurniche sur un bout de papier ? » et « Je parie que c’est toi qui l’a mise pour te poser en victime. » D’autres ont exprimé leur indignation et leur compassion. Plusieurs journalistes et responsables politiques se sont emparés de l’histoire, ainsi que des citoyens ordinaires qui ont exprimé leur soutien à la jeune fille sur les médias sociaux. 

Izzy a expliqué aux reporters qui enquêtaient sur l’incident qu’elle avait peur pour sa sécurité. Elle a aussi déclaré que ce n’était pas la première fois qu’elle découvrait des graffiti antisémites ou islamophobes sur le campus, et elle craignait qu’au vu des réactions haineuses à son égard, les autres étudiants hésitent à dénoncer des actes ou réflexions racistes dont ils seraient témoins au sein de l’université. Par contre, elle avait reçu de nombreux soutiens qui l’encourageaient à continuer. Et elle estimait qu’il était de son devoir de s’exprimer haut et fort et de ne pas se laisser intimider.

Preparing to Teach

A Note to Teachers

Before you teach this lesson, please review the following guidance to tailor this lesson to your students’ contexts and needs.

Before you discuss painful topics like antisemitism with your students, it is important to establish community norms for nurturing a brave space. Take time to consider with your students what a reflective classroom can look and sound like. If you have not established a classroom contract, we recommend doing so before teaching this lesson. If you have established a classroom contract, be sure to review it with the class before beginning the lesson.

In Activity 2 students use the concept of the universe of obligation to analyze the actions of a person who stands up against antisemitism. If your students are unfamiliar with this concept, consider reserving an extra class period to introduce it before you begin these lessons. Our Universe of Obligation lessonreading, and handout can provide a foundation on which to explore both historic and current topics that include the “we and they” dynamic.

Save this resource for easy access later.

Save resources to create collections for your class or to review later. It's fast, easy, and free!
Have a Workspace already? Log In

Plan de séquence

Mise en œuvre pédagogique

Commencer par revoir le contrat de classe. Convenez de maintenir un dialogue civil et respectueux et réfléchissez à ce que cela veut dire et à quoi cela peut ressembler dans votre classe.

  • Demander aux élèves de lire l’histoire de Siavosh Derakhti et d’entourer un mot ou une image qui les a frappés, puis de prendre quelques minutes pour décrire dans leur journal ce qui les a interpellés dans ce récit. Discuter des réponses avec l’ensemble de la classe.
  • Dire aux élèves de dessiner le graphique d’identité de Derakhti dans leur journal. Les graphiques d’identité sont des outils visuels qui aident à prendre en compte les différents facteurs qui nous façonnent en tant qu’individus et en tant que communautés. Montrer ensuite leur graphique à un partenaire. 
  • Explorer pourquoi Derakhti a décidé de lutter contre l’intolérance, et plus particulièrement contre l’antisémitisme et la xénophobie. Introduire la notion d’univers d’obligation, soit en résumant la leçon sur le sujet soit en l’expliquant aux élèves. Ensuite demander à toute la classe de recréer l’univers d’obligation de Derakhti en se servant du polycopié. 
  • Demander aux élèves de relire ce qu’ils ont écrit sur Derakhti dans leur journal. Quelles sont les réflexions que son histoire leur inspire concernant leurs propres cercles d’obligations et les choix qu’ils font face à l’intolérance ? En quoi ce type de travail peut-il servir au développement de sociétés plus ouvertes ?
  • Utiliser la stratégie des échanges croisés pour explorer l’histoire d’Izzy Lenga. Après avoir lu celle-ci, demander aux élèves de répondre aux questions suivantes dans leur journal :  
    • Comment l’antisémitisme affecte-t-il Izzy ? Ou d’autres au sein de sa communauté ? 
    • Avec vos propres mots, créez une définition de travail de l’antisémitisme en vous basant sur l’article que vous venez de lire.
    • Demander aux élèves d’échanger leurs réflexions par groupes de deux. Puis parler de l’histoire d’Izzy avec l’ensemble de la classe et dessiner un graphique d’identité de la jeune fille dans le cadre de cette discussion.
  • Quel est le rôle des médias sociaux dans cette histoire ? Demander aux élèves de réfléchir à ce qui se passe au sein de leurs classes, à votre propre contrat de classe et à tout ce que vous faites pour que la classe soit un lieu de réflexion civile où ils se sentent en sécurité. Comment prolonger ces pratiques et contribuer à la création d’une culture de civilité en ligne ? Dans les universités ?
  • Lire la citation de Human Rights First dans la section Contexte ci-dessus. Qu’entendent-ils par « Un antisémitisme accru laisse présager un délitement de la société » ? Qu’est-ce que l’antisémitisme nous fait entrevoir plus largement concernant l’état de la société civile ?

Suite à la lecture de ces articles et des discussions en classe, demander aux élèves de trouver des façons concrètes de lutter contre l’antisémitisme contemporain et d’autres formes d’intolérance. De quelle façon peuvent-ils intervenir pour que leurs communautés (école, réseaux sociaux etc.) se comportent de manière plus civile ? Relire le contrat de classe. Les élèves voudraient-ils l’amender en fonction de ce qu’ils viennent d’apprendre ?

How are you planning to use this resource?

Tell Us More

Materials and Downloads

Quick Downloads

These are the handouts that students use throughout the Contemporary Antisemitism and Youth lesson plan.  

Was this resource useful?

Tell us More

You might also be interested in…

Unlimited Access to Learning. More Added Every Month.

Facing History & Ourselves is designed for educators who want to help students explore identity, think critically, grow emotionally, act ethically, and participate in civic life. It’s hard work, so we’ve developed some go-to professional learning opportunities to help you along the way.

Most teachers are willing to tackle the difficult topics, but we need the tools.
— Gabriela Calderon-Espinal, Bay Shore, NY